L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Petites merveilles.

Aller en bas 
AuteurMessage
chrissette

chrissette

Nombre de messages : 136
Age : 56
Localisation : Au coeur de la campagne creusoise
Date d'inscription : 17/08/2006

Petites merveilles. Empty
MessageSujet: Petites merveilles.   Petites merveilles. Icon_minitimeMar 27 Mar - 10:16





Petites merveilles.


Les toits, en millefeuille, s’étendaient à perte de vue,
Fumant, suant, soutenant l’horizon bas.
Frôlant ces couvercles bariolés, passait parfois le bras
D’une immense grue rouillée, tournoyant sur sa rue.

Une usine grise clignotait au loin, discrète,
Propre à se dissimuler en son mensonge brumeux
Comme honteuse d’accomplir sa tâche secrète.
Elle vomissait, sous la terre, un poison crémeux.

Je naviguais non loin de l'embarcadère nord
Dans l'eau croupie de ton lac imaginaire
La passerelle de mes souvenirs en mer
Se levait sur les jours gris d'un vieux journal de bord.

Je lâchais tous mes sanglots sur le chemin de halage
Tu amarras mes cordes, m’enfonças comme un pieu
Au bout de tes doigts où couraient des noeuds
Le travail te fit oublier ton âge.

Petit garçon, tu aurais aimé jouer
Mais tu ne pouvais pas,
La suie dessinait sur tes joues creusées
Des nuages de lait et des oursons en chocolat.

Seul, m’éloignant du port et de son mirage
Je te laissai là-bas, assise au milieu d’une flaque
Les entrailles d’un poisson mort donnaient à ton visage
Un air de fête, de ceux qui montent du cloaque

Quand les fées ombrées et grasses de la nuit
Raclent leur gorge rauque et leurs poumons noirs
Avant de se mouvoir pathétiques vers le tombeau de leur lit.
Seul, j’entraînai ma honteuse joie vers l’ogre d’un soir.

Grisée par les vapeurs auréolant ma tête
Prise dans les mâchoires de l'étau
Je voyais ma vie couronnée d'épines et d'arêtes
Dans ce miroir que me tendait ton eau.

J'ajustai timidement le bout de chair qui me servait de jupon
Les écailles cousues par tes soins, des paillettes au bout de ta main.
Tu avais maquillé mes yeux de poussière de paillasson,
De poudre blanche, la lisière de mes lèvres carmin.

Un soufflet d'accordéon m'envoya une bouffée d'air d'antan
Je m'époumonai à siffloter pour me tenir éveillée
Serrant les poings, détricotant le temps,
Passant entre mes ongles, une à une, chaque maille du filet.

*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chrissette.canalblog.com
 
Petites merveilles.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les Petites Merveilles de Lulu
» A quoi ressemble réellement ces petites merveilles LD ?
» des petites merveilles avec les produits de Dusty Attic
» Façon Badou : mes petites merveilles (Grosse MAJ p11♥ 28.08)
» Canapés:Petites merveilles au fromage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS POEMES-
Sauter vers: