L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 L'Ovocyte

Aller en bas 
AuteurMessage
georges gabriel

georges gabriel

Nombre de messages : 131
Age : 76
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2009

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeDim 1 Fév - 12:43

J’étais sans le savoir, inculte, sans défense,
Posé sur un plan d’eau, hostile et terrifiant.
Je ne m’expliquais pas, malgré mon apparence
Que l’on put me juger tout pareil au néant

Nuit est mon royaume, vide ma Tenèbre.
Nul n’est venu à moi, rien que je puisse voir.
Suis-je donc stérile, en manque de paraître,
Isolé et perdu, offert au désespoir ?

Quand la lumière fut, je les vis apparaitre.
Magnifiques lueurs issues de tout là-haut
Alors ils se posèrent sur ma glèbe offerte
Tous pareils aux têtards nageant au fil de l’eau

L’un deux me pénétrant, fit couler son essence,
Cristal luminescent brûlant tel un Soleil
Et lorsqu’il déposa le fruit de sa puissance,
Je souris à la vie, aux délices, aux merveilles.

C’est alors que j’ouvris les murs de ma muraille
Qui s’écroula soudain pareil à Jéricho,
Laissant au Josué le fruit de mes entrailles
Et à tous ses amis des pans de mon manteau.

Dans le ruissellement d’une aura de lumière
Les images parurent, sur l’onde de mon lit.
Tout comme une illusion fragile et éphémère
Elles s’en disparaissaient, quand d’autres prenaient vie.

Et moi qui n‘était rien qu’un domaine incertain,
Une sphère perdue, un grain sur une toile
Je devins imposant glorieux et souverain
Vêtu d’éternité, régnant sur une Etoile.

Le Josué s’en fut dans un coin de mon aire.
Il se couvrit de peau, de conscience et de sang,
En préparant le nid d’une vie à parfaire,
Il déploya le drap d’un autre firmament.

Cette vie éthérée s’en trouva chrysalide,
Juste le temps d’une heure, par le souffle des vents
Et quand le papillon s’en vint meubler le vide
Tout repartit d’un coup, sur un nouvel écran.

Pourquoi donc insister sur des sombres présages,
Donnant vie à la mort et mort à notre vie,
Rien ne doit rien à rien, pas même des dommages
Car la vie est présente à jamais dans l’esprit.

Et moi, bout de matière que l’on oublie bien vite
Quand le corps apparait superbe et rayonnant,,
Qui se souvient encore qu’il était ovocyte ?
Même lui ne sait pas ce qu’il doit au néant.

Georges Gabriel
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierb44

xavierb44

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 14/06/2007

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeLun 2 Fév - 10:01

nous sommes nés ovocytes et nous retournerons ovocytes,
nouvelle maxime ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges gabriel

georges gabriel

Nombre de messages : 131
Age : 76
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2009

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeLun 2 Fév - 10:10

xavierb44 a écrit:
nous sommes nés ovocytes et nous retournerons ovocytes,
nouvelle maxime ?

Dis-moi qui tu-es, je te dirai d'où tu viens !

Superbe la remarque Xavier. Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

Natacha Péneau

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Ovocycles   L'Ovocyte Icon_minitimeLun 2 Fév - 11:03

"nous sommes nés ovocytes et nous retournerons ovocytes,
nouvelle maxime ?"
J'emprunte ces mots à Xavier et les fais miens !

Ceci dit, cette dissertation poétique fut très plaisante à lire

Merci de l'avoir partagée
avec toute mon amitié
Natacha.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Scribouille



Nombre de messages : 1152
Age : 62
Localisation : Dans le bleu de l'Azur
Date d'inscription : 18/08/2006

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeMar 3 Fév - 5:21

Un poème superbe sur cette vie qui nait, bien avant qu'on en ait conscience.
J'avais commencé à écrire une petite histoire dans ce style, je la poste dans la rubrique adéquate en lui donnant pour titre : vie.

cheers flower

_________________
Domie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auxcouleursdelavie.hautetfort.com
georges gabriel

georges gabriel

Nombre de messages : 131
Age : 76
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2009

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeMar 3 Fév - 8:11

georges gabriel a écrit:
J’étais sans le savoir, inculte, sans défense,
Posé sur un plan d’eau, hostile et terrifiant.
Je ne m’expliquais pas, malgré mon apparence
Que l’on put me juger tout pareil au néant

Nuit est mon royaume, vide ma Tenèbre.
Nul n’est venu à moi, rien que je puisse voir.
Suis-je donc stérile, en manque de paraître,
Isolé et perdu, offert au désespoir ?

Quand la lumière fut, je les vis apparaitre.
Magnifiques lueurs issues de tout là-haut
Alors ils se posèrent sur ma glèbe offerte
Tous pareils aux têtards nageant au fil de l’eau

L’un deux me pénétrant, fit couler son essence,
Cristal luminescent brûlant tel un Soleil
Et lorsqu’il déposa le fruit de sa puissance,
Je souris à la vie, aux délices, aux merveilles.

C’est alors que j’ouvris les murs de ma muraille
Qui s’écroula soudain pareil à Jéricho,
Laissant au Josué le fruit de mes entrailles
Et à tous ses amis des pans de mon manteau.

Dans le ruissellement d’une aura de lumière
Les images parurent, sur l’onde de mon lit.
Tout comme une illusion fragile et éphémère
Elles s’en disparaissaient, quand d’autres prenaient vie.

Et moi qui n‘était rien qu’un domaine incertain,
Une sphère perdue, un grain sur une toile
Je devins imposant glorieux et souverain
Vêtu d’éternité, régnant sur une Etoile.

Le Josué s’en fut dans un coin de mon aire.
Il se couvrit de peau, de conscience et de sang,
En préparant le nid d’une vie à parfaire,
Il déploya le drap d’un autre firmament.

Cette vie éthérée s’en trouva chrysalide,
Juste le temps d’une heure, par le souffle des vents
Et quand le papillon s’en vint meubler le vide
Tout repartit d’un coup, sur un nouvel écran.

Pourquoi donc insister sur des sombres présages,
Donnant vie à la mort et mort à notre vie,
Rien ne doit rien à rien, pas même des dommages
Car la vie est présente à jamais dans l’esprit.

Et moi, bout de matière que l’on oublie bien vite
Quand le corps apparait superbe et rayonnant,,
Qui se souvient encore qu’il était ovocyte ?
Même lui ne sait pas ce qu’il doit au néant.

Georges Gabriel

Georges applaudit encore son esprit est ravi. Quelle joie de vous entendre. Merci à Natacha et merci à Domie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

Marie

Nombre de messages : 862
Age : 64
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeMar 3 Fév - 9:01

Dans le ventre de la mère, avant que quelque chose n'apparaisse, c'est le néant.

L'ovocyte est appelée l'ovule, elle est donc féminine, et le spermato, son masculin.

Un ovocyte va reproduire ce que le spermato lui présentera, soit un corps de fille, soit un corps de garçon. C'est le spermato qui porte le sexe, car l'ovocyte n'est qu'un organe reproducteur d'un corps.

De là, par la nature de la cellule de la création, corps fille, corps garçon, sont " femelles " dont seul le sexe fait la différence....

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges gabriel

georges gabriel

Nombre de messages : 131
Age : 76
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2009

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeMar 3 Fév - 10:50

Marie a écrit:
Dans le ventre de la mère, avant que quelque chose n'apparaisse, c'est le néant.

L'ovocyte est appelée l'ovule, elle est donc féminine, et le spermato, son masculin.

Un ovocyte va reproduire ce que le spermato lui présentera, soit un corps de fille, soit un corps de garçon. C'est le spermato qui porte le sexe, car l'ovocyte n'est qu'un organe reproducteur d'un corps.

De là, par la nature de la cellule de la création, corps fille, corps garçon, sont " femelles " dont seul le sexe fait la différence....


Marie parle d'or. Superbe déduction de la juste raison. Eternel féminin, te voila. Merci Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
martyne

martyne

Nombre de messages : 32
Age : 63
Date d'inscription : 27/01/2009

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeMar 3 Fév - 14:48

bravo pour ce superbe texte , beaux alexandrins ,( désolée , j'en ai vu trois un peu boiteux) mais l'ensemble est vraiment beau !

magnifique histoire de la vie !!

martyne ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
georges gabriel

georges gabriel

Nombre de messages : 131
Age : 76
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2009

L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitimeMar 10 Fév - 7:19

martyne a écrit:
bravo pour ce superbe texte , beaux alexandrins ,( désolée , j'en ai vu trois un peu boiteux) mais l'ensemble est vraiment beau !

magnifique histoire de la vie !!

martyne ♥

Merci Martyne, vous manquiez à l'Ovocyte. Je suis enchanté que cela vous plaise et vous remercie pour vos remarques, on est jamais assez attentif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




L'Ovocyte Empty
MessageSujet: Re: L'Ovocyte   L'Ovocyte Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'Ovocyte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS POEMES-
Sauter vers: