L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 BALZAC

Aller en bas 
AuteurMessage
Natacha Péneau

Natacha Péneau

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

BALZAC Empty
MessageSujet: BALZAC   BALZAC Icon_minitimeDim 8 Fév - 12:42

BALZAC .

J’étais gros, petit et mal fait
En un mot j’étais très laid !
Mais non dénué d’esprit
De dettes et de très bons amis…

Les usuriers sans cesse me poursuivaient
Les éditeurs me harcelaient aussi
Ma maison avait toujours une double sortie
En buvant mon café, j’écrivais, j’écrivais, j’écrivais…

Quand au portail on sonnait,
Par la porte de secours je fuyais…
Un ami venait m’héberger,
Quand l’usurier se faisait trop pressant
Je déménageais en vitesse à l’encan…
Ma vie fut une fuite éternelle
Devant les puissances matérielles...

Heureusement je buvais mon café
Et j’écrivais…j’écrivais...j’écrivais…

Par un jour gris, mes amis décidèrent
Dans une grande fête ils m’emmenèrent,
Là, par hasard, passa entre mes mains,
Le médaillon d’une fée ! Regardez donc, enfin !

Non, c’était une comtesse, marié et pour de bon
Sage comme l’image, Marie était son nom.
Depuis ce jour mon cœur battit plus fort
Mes personnages me semblèrent fades, morts ;
En moi, vivait Marie aux cheveux d’or !
Ah que mes amis en ce jour furent bons..
Ils retrouvèrent son adresse, et son nom.

J’avalais mon café, devant ma page blanche
Puis j’écrivais…j’écrivais .C’était dimanche !

Mes mots qui lui parlaient d’un amour infini…
N’ont pas effarouché la si belle Marie !
J’oubliais mes soucis, l’usurier, l’éditeur,
J’écrivais à ma blonde, lui dévoilant mon cœur .
N’étant pas trop timide, elle me répondit…
Malgré sa vie de femme, ses enfants, son mari…
Elle habitait dans la Pologne lointaine
Nos lettres respiraient d’une même haleine…

Cela dura pendant plusieurs années
Pendant lesquelles j’écrivais…j’écrivais…

D’amoureux transis, je me fis exigeant,
Je voulu à tout prix une fois la rencontrer !
Elle choisit la Suisse par un jour de printemps
Dans cette ville d’eau je partis en chantant,
La voir, enfin l’aimer, pouvoir la caresser…
Je fus là ! en avance de plusieurs journées !
Puis elle arriva, ses enfants l’entouraient,
Son regard bleu et froid me détailla à peine,
Elle me dit : »Rendez-vous à la semaine prochaine. »

L’amour, l’exaltation faillirent m’étouffer
Je la suivais de loin écrivant des billets
Elle m’évita, chez des amis communs
Et je partis piteux, pour elle je n’étais rien.

Maintenant devant d’innombrables « café «
J’écris toujours pour elle … ou pour l’éternité !

Natacha Péneau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Scribouille



Nombre de messages : 1152
Age : 62
Localisation : Dans le bleu de l'Azur
Date d'inscription : 18/08/2006

BALZAC Empty
MessageSujet: Re: BALZAC   BALZAC Icon_minitimeLun 9 Fév - 5:58

Un homme passionné... Quelques vers pour une vie.

Bisous chère Natacha.

_________________
Domie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auxcouleursdelavie.hautetfort.com
georges gabriel

georges gabriel

Nombre de messages : 131
Age : 76
Localisation : Marseille
Date d'inscription : 10/01/2009

BALZAC Empty
MessageSujet: Re: BALZAC   BALZAC Icon_minitimeLun 9 Fév - 6:41

Scribouille a écrit:
Un homme passionné... Quelques vers pour une vie.

Bisous chère Natacha.

Pour faire suite au commentaire de Domie, il convient de préciser qu'il a surtout écrit pour l'éternité. Qui a dit que le café nuit à la santé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marie

Marie

Nombre de messages : 862
Age : 64
Localisation : CHOISY-LE-ROI
Date d'inscription : 17/02/2007

BALZAC Empty
MessageSujet: Re: BALZAC   BALZAC Icon_minitimeLun 9 Fév - 9:35




Quelle inspiration, quelle production ! Bravo Natacha !

Balzac a vécu de nombreuses liaisons féminines avec des aristocrates et finalement épousé la comtesse Hanska en 1850, après l'avoir courtisée pendant près de vingt ans, serait-ce ce personnage qui habite une bonne partie de ton texte ?

" La peau de chagrin " que nous avions étudiée au lycée, nous avait plongée dans un bain du fantastique.


Ainsi construit-il son édifice imaginaire en rendant la réalité plus subtile qu’aucun réaliste ne l’a fait avant lui. Il est capable d’étudier les mille facettes d’un personnage, d’un milieu, d’une situation, de les transposer, de les remodeler et de les restituer plus vrais que nature.


Bisous ma douce,
Marie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xavierb44

xavierb44

Nombre de messages : 176
Date d'inscription : 14/06/2007

BALZAC Empty
MessageSujet: Re: BALZAC   BALZAC Icon_minitimeLun 9 Fév - 11:18

tant de lettres pour séduire,
ce monsieur balzac a t'il du écrire,
pour un couple imaginaire,
qui n'aura jamais vu le jour,
sauf dans ses rêves,
belle histoire...
merci,
xavier
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

Natacha Péneau

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

BALZAC Empty
MessageSujet: Balzac   BALZAC Icon_minitimeJeu 12 Fév - 5:55

Il a vraiment été amoureux d'une aristocrate polonaise marié ayant deux enfants... et il lui a écrit pendant des années, quand enfin elle lui a donné rendez-vous dans une ville d'eau en Suisse cette rencontre a mis fin à cet amour...
Cette histoire m'a inspirée car l'amour platonique a quelque chose de
prenant...

Merci d'être passé me lire.
avec toute mon amitié
Natacha.

avec la tempête j'ai été privé d'éléctricité ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Contenu sponsorisé




BALZAC Empty
MessageSujet: Re: BALZAC   BALZAC Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
BALZAC
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Balzac, Honoré (de)] Le Lys dans la vallée
» Balzac et la petite tailleuse chinoise, votre avis !
» BALZAC – Paper Bag Man "Zodiac 308" - (RAH 257)
» [Balzac, Honoré (de)] Le colonel Chabert
» [Balzac, Honoré (de)] Eugénie grandet

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS POEMES-
Sauter vers: