L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 LES OISEAUX

Aller en bas 
AuteurMessage
VITTON r



Nombre de messages : 8
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/10/2005

LES OISEAUX Empty
MessageSujet: LES OISEAUX   LES OISEAUX Icon_minitimeJeu 6 Oct - 11:50

LES OISEAUX


De mémoire d'îlien la Mer a toujours tort
Quand ses oiseaux criants se perchent sur nos têtes

Les oiseaux de la Mer accrochés aux tempêtes
Me prennent pour Gama ou pour Adamastor

Voyez mes gens ma muse et mes traînées bouffonnes
J'arrive au son tonnant d'une armée de tambours
J'arrive avec les fous du golfe d'Edimbourg
Et trois cents musiciens dans mon magnétophone

Là-bas sur mes chantiers les calmes alcyons
Les sombres cormorans les vagues pétrels veillent
Sur mon enfant sitôt qu'entre monts et merveilles
Heureux et malheureux je vis mes passions

Les oiseaux de la Mer quelquefois me traversent
Quand je claque du bec sous les feux de la herse
Quand mes ailes froissées vous cueillent des voiliers
Sous les coups du Midi et de ses vieux béliers

Je suis un oiseau de passage
Pris entre deux éternités
Sur les planches de vos cités
Je m'invente des paysages

De mémoire d'archer l'Amour a toujours tort
Quand ses oiseaux frileux se perchent sur les armes

Les oiseaux de l'Amour accrochés à vos charmes
Me prennent pour Tristan et même pour Lindor

Usé désabusé sur mes plus belles pages
Le choeur des rossignols à la longue s'est tu
Ma vieille et haute branche au vent rompt de pendus
Elle qui bourgeonnait sur ma toile à ramages

Voyez dans les décors mes souvenirs jaunis
Pleins de cygnes mourants et de coquecigrues
Les amants accordés aux mandolines crues
Des mendigots du soir et des lazzaroni

Les oiseaux de l'Amour quelquefois me traversent
Quand je claque du bec sous les feux de la herse
Quand mes ailes froissées vous cueillent des serments
Des bouffées de jasmin et des enchantements

Je suis un oiseau de passage
Pris entre deux éternités
Sur les planches de vos cités
Je m'invente des paysages

De mémoire de guet la Nuit a toujours tort
Quand ses oiseaux patients s'endorment sur les grèves

Les oiseaux de la Nuit accrochés à vos rêves
Me prennent pour Musset dans Venise qui dort

Dès lors que je vous vêts de mes habits tragiques
Pour suivre mot à mot de fantasques convois
J'entends dans le lointain un nocturne à deux voix
Et les frémissements des hiboux nostalgiques

Voyez ma soeur voyante et ses voyants dessous
Que ma chauve-souris chiffonne à l'aveuglette
Quand l'accordéoniste essouffle et violette
A votre fantaisie des javas de deux sous

Les oiseaux de la Nuit quelquefois me traversent
Quand je claque du bec sous les feux de la herse
Quand mes ailes froissées vous cueillent des pavots
Des lunes de clinquant et des mondes nouveaux

Je suis un oiseau de passage
Pris entre deux éternités
Sur les planches de vos cités
Je m'invente des paysages

De mémoire d'ancien la Mort a toujours tort
Quand ses oiseaux têtus s'endorment sur les cippes

Les oiseaux de la Mort accrochés à vos nippes
Me prennent pour Van Gogh dans ses bourrasques d'or

Tant que mes charognards lâchaient la croix pour l'ombre
Je mésusais du temps et me piquais de vous
Là je romps les jetées les ponts les garde-fous
Et je vous vois à peine assis dans les décombres

Quand vous touchez du coeur les violons touchants
Tiré à quatre autours dans une aérogare
Je renonce à Satan aux beaux yeux qui m'égarent
Aux folies de la rime aux pompes de mon chant

Les oiseaux de la Mort quelquefois me traversent
Quand je claque du bec sous les feux de la herse
Quand mes ailes froissées vous cueillent cà et là
Des regrets éternels des mauves et des glas

Je suis un oiseau de passage
Pris entre deux éternités
Sur les planches de vos cités
Je m'invente des paysages


Robert VITTON
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

Natacha Péneau

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

LES OISEAUX Empty
MessageSujet: Les oiseaux   LES OISEAUX Icon_minitimeVen 7 Oct - 9:04

Je suis un oiseau de passage
Pris entre deux éternités
Sur les planches de vos cités
Je m'invente des paysages


Comme je me sens proche de ces vers ! Merci pour ce beau poème
amicalement
Natacha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Alain Springer



Nombre de messages : 11
Date d'inscription : 27/09/2005

LES OISEAUX Empty
MessageSujet: Merci   LES OISEAUX Icon_minitimeVen 7 Oct - 9:35

Merci pour ce beau texte, très poètique et très inspiré.

Alain
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




LES OISEAUX Empty
MessageSujet: Re: LES OISEAUX   LES OISEAUX Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
LES OISEAUX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aristophane] Les oiseaux
» Oiseaux d'hiver 2010-2011 : Lintox
» Oiseaux du Jardin
» Oiseaux des Saintes
» Oiseaux d'hiver 2010-2011 : Zoubida

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS POEMES-
Sauter vers: