L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Le Cheval et sa Jument

Aller en bas 
AuteurMessage
Christian Cally

Christian Cally

Nombre de messages : 322
Age : 91
Localisation : Melbourne /Australie
Date d'inscription : 28/09/2005

Le Cheval et sa Jument Empty
MessageSujet: Le Cheval et sa Jument   Le Cheval et sa Jument Icon_minitimeVen 14 Oct - 1:30

Aujourd’hui je voudrais vous raconter l’histoire
D’un petit cheval blanc et d’une jument noire,
Tous les deux du même âge et de nature affable,
Avaient un distingué pédigree impeccable.

Un jour, dans son étable, un petit général,
S’éprit, en le voyant, le blanc petit cheval,
Mais le maître des lieux lui demanda de prendre
Aussi la jument noire au regard doux et tendre.

Il les prit tous les deux et donna la jument,
A son aide de camp, un très jeune lieutenant,
Et quelques jours plus tard, voilà qu’il caracole,
En immortalisant , la bataille d’Arcole.

La jument noire plonge avec l’aide de camp,
Et se jette à travers son chef, et sur-le-champ,
La mitraille s’abat sur la poitrine nue,
De ce jeune Muiron, fauché dans la cohue.

La jument jette un cri, se cabre et veut surgir,
Le général sauvé, cherche à la détenir,
Il empoigne sa bride et traverse avec elle,
En un galop furieux, la longue passerelle.

Les soldats en voyant ce petit caporal
Foncer ; en leurs ouvrant un passage infernal,
Sur son cheval tout blanc, tenant la jument noire,
Le suivent en criant « A vous, a nous la gloire. »

Quand il rentre à Vérone avec son apparat,
Il donne la jument à son ami Murat,
Ainsi les deux chevaux suivirent l’odyssée,
Jusqu’au tragique bout de sa brève épopée.

Ils servirent tous deux le sort de l’Empereur,
De bataille en bataille et toujours, plein d’ardeur,
Ils virent tant de corps, fauchés par les canons,
Et suivirent fumant, l’hallali des clairons.

Après son bref exil, sur l’Elbe, pour cents jours,
Son fidèle Murat, son ami de toujours,
Lui remit son cheval. Ils entrent à Versailles,
Pour clore le chapitre des sanglantes batailles.

A Waterloo, voyant qu’il n’a plus de renfort,
Napoléon, s’élance, en vain cherchant la mort,
A ses côtés la garde et Murat le talonnent,
Quand un mortel boulet vient et les désarçonnent.

Deux chevaux sont atteints et tombent hennissant ;
Côte à côte le blanc et sa noire jument,
Veulent se relever mais bientôt ils s’affaissent ;
Dans la mort on dirait que les deux se caressent .

Christian Cally
21 Mars 2005

Copyright C. Cally 2005
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Natacha Péneau

Natacha Péneau

Nombre de messages : 1684
Date d'inscription : 26/09/2005

Le Cheval et sa Jument Empty
MessageSujet: Le cheval et sa jument   Le Cheval et sa Jument Icon_minitimeVen 14 Oct - 3:22

Un conte poétique qui me touche car j'aime beaucoup les animaux...
Comme toujours si bien écrit et raconté qu'enfant j'en eusse pleuré !
Merci pour l'émotion,
Amitiés
Natacha
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.natacha-peneau.fr
Cécile



Nombre de messages : 357
Localisation : Val de Sambre B
Date d'inscription : 26/09/2005

Le Cheval et sa Jument Empty
MessageSujet: Re: Le Cheval et sa Jument   Le Cheval et sa Jument Icon_minitimeVen 14 Oct - 6:08


Bonjour Christian,

Un poème comme une fresque de l'Histoire, que j'ai aimé relire avec beaucoup de plaisir. Un beau texte très imagé, comme une peinture de David...

Amicalement

Cécile

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://perso.dromadaire.com/Muse_Deesse/aa.html
Contenu sponsorisé




Le Cheval et sa Jument Empty
MessageSujet: Re: Le Cheval et sa Jument   Le Cheval et sa Jument Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Cheval et sa Jument
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Black Beauty, autobiographie d'un cheval d'Anna Sewell
» [GRANDS CHAMPIONS/SCHLEICH] ceux de Tite Cinière surtout ^^
» Cheval au crayon pastel
» besoin d'une colo rapide : cheval roux
» Cheval sur Colourfix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS POEMES-
Sauter vers: