L'envers des rimes

accueil des poètes et des nouvelles
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez
 

 Vagabondage Des Chimères

Aller en bas 
AuteurMessage
DavidKarape



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/07/2006

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeSam 24 Fév - 2:14

Vagabondage Des Chimères 1 – Un Prélude Acrobatique

Et comme toujours et comme
Autrefois
C’est d’hier au soir
Que je tombe
Malade de l’insomnie …
Venez ici, mes anges :
Un cheval qui mange
De la même avoine
Et fatigue par ça …
Des chameaux ensombris
Sont-ils réels ou dessinés ?
Sont-ils un pêle-mêle
Des pensées
En recherche de l’abri ?
Allez d’ici, mes désirs innés !
C’est un tour de la tête
Vidée
Des idées ...
Danser
Ou faire un course en plein désert
Jusqu'à l’an deux mille.
C’est la langueur
Qui mène
Notre vie de misère.
C’est elle-même
Qui souvent remit
Nos dettes …
Les dernières
Sont la neige disparue des sommets
Des Sudètes –
C’est le climat
Qui change
(Pour le nier
Il faut du ciment
Au lieu de cerveau mis en gage)
Avec une vague docilité étrange –
Cela emporte ma gueule.

Pour conquérir
Mon sommeil perdu
Et d’être guéri
De la nuit si dure
Je me forcerai
D’enfoncer
Dans l’oubli
Qui m’accapare …
Violemment
Je tende mes mains,
Je presse mes doigts,
Je vois des bâtards
Qu’il accouche,
Je me bats la bouche
Plein des dents affaiblies
Qui vont à tomber comme une seule étoile –
C‘est mon cœur qui part …

Aussi je commence
A compter les minutes
Elles courent en foule –
Prenant de l’avance
Abdiquées et nues –
Un carrousel
Aux rôles muets et foux.
Sans droit à ruser
Pour venir à la fin désirée –
La fantaisie réelle.

Les seconds qui ramassent
La poussière
Du temps
Et qui passent
Tictaquant
Comme des pieds des soldats
Qui ruinent l’estacade.
C’est la marche solennelle
Ou le jeu de dupe :
Le froufrou des jupes,
Frôlement qui tente.
Un bruit s’étende …
C’est le merle alsacien.

L’horloge
Qui chante les éloges
A moi, à mon sort si drôle –
Je me souviens de mes écoles …

Vagabondage Des Chimères 2 – L’Horloge Tictaque …

L’un, le deux et le trois –
Je passe par corridors étroits :
En marbre ils sont décorés,
Mais la route est égarée
Par une vaste colonne
J’haïsse l’odeur du blanc qui décolore
La vie d’institutrice.

Le quatre, le cinq et le six –
Je m’éveille des abominables cris
C’est les cordes de ma vie-violon
Qui s’arrachent violemment.
Je les unis et je les colle
Pourtant, c’est une mauvaise récolte …
Mes oreilles bourdonnent.

Le sept, et le huit, et le neuf –
Nous sommes à la source d’un fleuve
Qui coule en mépris
Du destin que j’ai appris.
Et qui hésite encore
De son cours en tort …
Sans raison.

Le dix, et l’onze avec le douze –
A présent je retrousse
Ta jupe d'été
Avec fragilité à l’échéance.
C’est vrai que je t’ai
Mais je manque de chance …
Je veux s’enivrer.

Le treize, le quatorze –
C’est le code, c’est le morse.
Ils sonnent dans ma tête –
Penchée, abasourdie.
C’est pourquoi je jete
Des mots derniers à dire :
Tout est gâchée.

Le quinze et le seize –
Je vois une vache qui s’engraisse,
Le camembert aux lèvres,
Avec la fièvre,
Timidement mâchante
Elle est bien préparée d’être un bon achat.
Je vais le célébrer.

On approche le dix-sept, le dix-huit –
Ils peuvent et ils veulent jouir
Mémorisant des sereins vacances –
Le seul élément du réseau
De mon ancien enfance,
Qui n’était pas grisâtre.
C’est la gare où j’entre.

Le dix-neuve et le vingt –
Faisant des émotions, les écrivant.
Je me sens habituer
D’éternuer
Sur les hommes fiers
Et robustes comme des pierres.
La vie, est-elle juste ?

Le vingt-et-un et le vingt-deux –
Tous ces fruits que j’adore
Je me rappelle
Au minuit.
Et j’essaie d’échapper
Leurs odeurs odieuses … mais en vain.
L’approche savante.

Le vingt-trois qui devient le vingt-quatre –
Nous sommes des mouches qui volent autour de Sartre.
Chaque fois que je couche
Lentement
Je fais les adieux au demain
Parce qu’on peut en dormant oublier
Le mot de guet et se plier …

Le vingt-cinq, le vingt-six, le vingt-sept –
Nous vivons, nous mourons en cachette
De cette incertitude censurée je vomis
Et constamment je tue
Ma volupté dans l’eau-de-vie :
C’est un triste vaudeville,
Dont je suis l’artiste.

Le vingt-huit, le vingt-neuve, ils s’achèvent par le trente –
Ces nombres tous je vous donne, je vous rende:
Les éclairés ainsi que ceux qui sont à l’ombre –
Comme un mouton de sacrifice,
La loi d'airain
Et le jeu de paraffine.
Ma face m’encombre.

Le trente et un, mais aussi les trente-deux, trente-trois et trente-quatre –
Fatigué de faire du théâtre
Je me tais,
Je morde ma langue.
Que j’étais?
Le navire naufragé
Ou l’espace blanc?
Une âme âgée
Au fond étang.

Enfin, le trente cinq
Je suis le sac
Vidé
Des idées,
Déformé
Désormais,
Battu
Par des cannes
Rongé
En dedans
Et jeté
Sous la terre …
Je pris congé !
Et tu ?

Vagabondage Des Chimères 3 – Finissons De Cette Façon

L’horloge
Qui chante les éloges
A moi, à mon sort si drôle –
Je me souviens de mes écoles …

Mes années qui passent
S’ajoutant en bienfaisance.
Mes années données
Comme le contenu du porte-monnaie.

Soudainement,
Le front moite,
Je vois,
Je compris
Que cette marche ralentie
Et sans goût
Est le meurtrier
Le pire
De ma vie maladive
Qui ne coûte
Que rien.
Que de chien.
C’est le lendemain
Déjà.
On entend des fourmis
Et des gens
Parce qu’ils cessent de dormir.
Il faut que j’assiste au lever du soleil –
Assis au lit je reste désolé.

La mort …
C’est d’une boutique
Que par méprise
Tirant au sort
J’ai l’acheté
Dans un transport
De lâcheté.
Et je vous dis
Ces alentours
De la triste
Vérité
Avec profonde
Délicatesse
D’un moribond
Agonisant
Qui sera dans quelques jours
Un cadavre décent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rodes

Rodes

Nombre de messages : 1153
Date d'inscription : 06/07/2006

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeSam 24 Fév - 2:50

Bonjour DavidKarape...

La vie, un long fleuve tranquille ? Pas vraiment, si l'on en croit cette trilogie. Le troisième volet est à mon sens le plus réussi. Je trouve les autres plus confus, hésitants. C'est une forme déroutante mais qui dit beaucoup, qui dit peut-être tout.

Jérôme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scribouille



Nombre de messages : 1152
Age : 62
Localisation : Dans le bleu de l'Azur
Date d'inscription : 18/08/2006

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeSam 24 Fév - 3:07

Bonjour David,
Difficile à lire et à suivre... mais on survit au-delà de la lecture...
Je pensais que vous alliez arrêter à 30 ou 31... Allez donc savoir pourquoi !

_________________
Domie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auxcouleursdelavie.hautetfort.com
DavidKarape



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/07/2006

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeSam 24 Fév - 3:10

Merci pour l'opinion.
La forme reelement est deroutante est "acrobatique", mais elle est pareille a notre vie, n'est ce pas?
Et puis, s'il decrive les chimeriques idees nees pendant une nuit et en comptant des seconds pour se debarasser de quelque chose, c'est comme ca

Rodes a écrit:
Bonjour DavidKarape...

La vie, un long fleuve tranquille ? Pas vraiment, si l'on en croit cette trilogie. Le troisième volet est à mon sens le plus réussi. Je trouve les autres plus confus, hésitants. C'est une forme déroutante mais qui dit beaucoup, qui dit peut-être tout.

Jérôme
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
DavidKarape



Nombre de messages : 14
Date d'inscription : 24/07/2006

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeSam 24 Fév - 3:23

Primo - quand on compte pour s'endormir, personne sait le nombre arretant les hallucinations. Smile
Secondement - parce que les secondes est des annees on peut deviner que c'est lie a mon age

Scribouille a écrit:
Bonjour David,
Difficile à lire et à suivre... mais on survit au-delà de la lecture...
Je pensais que vous alliez arrêter à 30 ou 31... Allez donc savoir pourquoi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scribouille



Nombre de messages : 1152
Age : 62
Localisation : Dans le bleu de l'Azur
Date d'inscription : 18/08/2006

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeSam 24 Fév - 3:37

Citation :
Primo - quand on compte pour s'endormir, personne sait le nombre arretant les hallucinations. Smile
Secondement - parce que les secondes est des annees on peut deviner que c'est lie a mon age
Une réponse qui se contredit...
Je pensais d'abord que vous comptiez les jours d'un mois, puis je me suis doutée que c'était lié à votre âge.
Rolling Eyes Idea

_________________
Domie sunny
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://auxcouleursdelavie.hautetfort.com
SUGAR FILLY

SUGAR FILLY

Nombre de messages : 143
Localisation : l'horizon bleu de la PROVENCE
Date d'inscription : 24/02/2007

Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitimeMer 28 Fév - 0:13

une lecture étrange , la fin est
plutôt sombre...rêverie ou réalité ?
seul le poète connaît ses chimères
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




Vagabondage Des Chimères Empty
MessageSujet: Re: Vagabondage Des Chimères   Vagabondage Des Chimères Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Vagabondage Des Chimères
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je suivais des chimères en guenilles de soie
» Les chimères humaines sont pour demain
» Les chimères et nous...
» Heredia voit des chimères
» A. Gargouilles et chimères

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'envers des rimes :: VOS ECRITS :: VOS POEMES-
Sauter vers: